Accueil

 

Si vous me rejoignez sur ce site, c’est peut-être le choix des souvenirs , le choix du présent  ou celui d’un mot-clé qui vous y a mené. Ou bien c’est tout simplement au hasard des clics que vous y parvenez. Soyez les bienvenus sur ce blog.

En 2001  et récemment , la Ville de Paris a procédé à la vidange et à l’assainissement du Canal Saint-Martin, créé en 1825. On y  a découvert au fur et à mesure de l’écoulement des dizaines de milliers de m3 d’eau vers la Seine, toute une série d’engins héteroclytes: deux obus de la première guerre mondiale, des pièces d’or, des vélos , des scooters, des coffres forts… vides, et bien d’autres objets encore.

Le temps  qui s’est déjà écoulé depuis notre naissance, nous a permis de conserver au fond de nos structures cérebrales,  la mémoire de nombre de nos actes  et d’ épisodes de notre vie représentant nos souvenirs.

A l’image de ces objets découverts sur le fond du Canal Saint-Martin,  j’ai récuperé à l’âge auquel je suis arrivé, une somme de souvenirs  plus ou moins récents, gravés plus ou moins profondément selon la nature des évènements vécus, plus ou moins intacts, mais précieux.

En effet, je ne m’en débarrasserai pas. Comme un vieil agenda retrouvé, comme une vieille clé dont on ne sait plus quelle serrure elle ouvrait, j’aime à les retourner dans tous les sens pour mieux en parler et les comprendre.  Ils m’ont aidé à me construire   et à appréhender le présent.

L’évocation de ces souvenirs ne sera pas linéaire ou chronologique, mais procèdera par touches éparses aux couleurs claires et sombres, dans le temps et l’espace. A ceux-là, j’ajouterai  quelques récits , peut-être imaginaires…

Merci de votre attention.

« La vie n’est pas ce qu’on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s’en souvient »
Gabriel Garcia Marquez
in Vivre pour la raconter